Autobiographie d’une courgette -Gilles Paris

autobiographieRésumé de l’éditeur :

Elle ressemble à une poupée de chiffon toute molle et ses yeux sont grands ouverts. Je pense aux films policiers où des tas de femmes se font tuer et après elles ressemblent à des tas de chiffons toutes molles et je me dis « c’est ça, j’ai tué maman ». Ainsi commence l’aventure d’Icare, alias Courgette, un petit garçon de neuf ans qui tue accidentellement sa mère alcoolique d’un coup de revolver. Paradoxalement, la vie s’ouvre à lui après cette tragédie, et peut-être même un peu grâce à elle. Placé dans un foyer, il pose avec une naïveté touchante son regard d’enfant sur un monde qu’il découvre et qui ne l’effraie pas. De forts liens d’amitié se créent entre lui et ses camarades. Et puis surtout, il tombe amoureux de Camille…

Mon avis :

Un roman qui me tentait depuis un moment, je trouvais le résumé mignon et le récit de ce petit garçon attirant.

Je n’ai pas été déçue, c’est un récit bien agréable, l’écriture faite comme par un enfant de 8 ans est rafraichissante. On sent que l’auteur c’est bien documenté sur les maisons d’enfants, on retrouve un peu le rythme de vie et les acteurs de ce type d’établissement.

Un récit plein de douceur que je vous recommande pour un moment de lecture sans prise de tête.

challenge-abc-2017    challenge-petit-bac-2017

Publicités

2 réflexions sur “Autobiographie d’une courgette -Gilles Paris

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s