La toile du monde – Antonin Varenne

la toile du mondeCette écoute fait partie de la sélection pour le Prix Audiolib.

Résumé de l’éditeur :

1900, Exposition Universelle de Paris. Aileen Bowman, trente-cinq ans, journaliste, célibataire, est venue couvrir l’événement pour le New York Tribune. Née d’un baroudeur anglais et d’une française utopiste, élevée dans le décor sauvage des plaines du Nevada, Aileen est une femme affranchie de tout lien et de toute morale, mue par sa passion et ses idéaux humanistes. Au fil d’un récit qui nous immerge au coeur de la ville en chantier, du métropolitain naissant aux quartiers des bordels chers aux peintres, la personnalité singulière d’Aileen se confond avec la ville lumière. Un portrait en miroir qui dessine la toile du monde, de l’Europe à l’Amérique, du XIXe et au XXe siècle, du passé d’Aileen à un destin qu’elle n’imagine pas.
La Toile du monde possède le souffle sensuel et l’énergie des grands romans qui plient la réalité aux dimensions du rêve. Après Trois mille chevaux-vapeur et Équateur, Antonin Varenne signe une oeuvre saisissante et confirme la singularité de son talent.

Mon avis :

« La toile du monde » est un roman que j’ai beaucoup aimé. Je ne  connaissais pas l’auteur et j’avais quelques craintes quant à son écriture… Ces craintes ont été vite levées.

L’écriture d’Antonin Varenne impose une ambiance plus qu’agréable et j’ai vécu le roman grâce à ses descriptions.

J’ai aimé ce Paris du début du XXème siècle et j’ai aimé suivre cette Aileen, mystérieuse, avant-gardiste et tellement décalée. J’ai été embarquée avec elle que cela soit dans la quête de son frère, dans ses écrits ou dans ses amours et j’ai été happée par son énergie! J’ai aussi trouvé intéressant les personnages qu’Aileen rencontrent au cours de sa vie. L’auteur mélange des personnages de tout horizon qu’ils soient réels ou fictifs ce qui fait que nous ne savons pas toujours très bien ou se situe la frontière en réel et romancé… Loin de me perdre, cela m’a permis d’entraîner vraiment dans l’histoire.

Concernant la lecture, Julien Defaye m’a embarqué lui aussi auprès d’Aileen. Il a su faire vivre le texte et je n’avais qu’une envie, retrouver sa voix pour en savoir plus! Cela fait quelques semaines que j’ai écouté ce roman et plus j’y repense, plus je trouve il m’a laissé un souvenir plaisant!

Qu’en ont pensé les autres membres du jury? :

Enna

Sylire

Sandrine

A propos de livres

logo prix audiolib 2019

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s