Marche après marche, lutter pour revivre – Geoffrey Agostiniano

marche.gifJ’ai lu ce livre dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Baudelaire, organisé par LivrAddict. Je les remercie pour cette belle découverte.

Résumé de l’éditeur :

Alors que j’étais en première année de médecine, je remarquai que plus j’allais travailler à la bibliothèque universitaire et plus j’utilisais mon temps à écrire au sujet d’un accident qui me tourmentait l’esprit. Au fil des pages, je vous raconte une bouleversante histoire, la mienne, avec toute ma sincérité et mon ressenti. Mêlant joie et profonde tristesse, je vous amène dans le récit d’un homme, obstiné par une seule chose : revivre.
Vous découvrirez dans cet ouvrage le long chemin que j’ai parcouru pour devenir celui que je suis aujourd’hui. Ce, grâce au soutien incommensurable de mes proches, sans qui je n’aurais pu trouver autant de hargne. Sans négliger l’appui inattendu de cet homme célèbre pour qui j’éprouve de l’admiration : Michel Delpech. Ceci est un témoignage, un hommage, une leçon de vie. Farceur, créateur et comédien de petits sketchs pour sa famille, rêveur et imaginatif, le sport, la comédie, les amis et la famille étaient son univers.
Entouré de deux soeurs et un frère, son enfance fut emplie de bonheur. Mais, victime d’un grave accident de la route, sa vie bascula. « Je découvris un sentiment inconnu jusqu’alors : être un patient. Aujourd’hui, la santé fait partie de ma vie, mieux encore, je souhaite en faire ma profession. »

Mon avis :

J’ai lu ce livre d’un trait, dès sa réception mais bizarrement, j’ai mis du temps à écrire la chronique car je trouve qu’il est difficile de parler d’une autobiographie.

J’ai apprécié ma lecture qui fut agréable grâce à l’écriture de Geoffrey Agostiniano très fluide et des chapitres bien construits. De plus, le sujet est intéressant.

Ce récit auotobiographique nous fait suivre jour après jour et mois après mois, la rééducation de Geoffrey, à travers ses yeux mais aussi grâce à un journal de bord tenu par les membres de sa famille. J’avais un peur du côté un peu voyeurisme que peuvent entraîner ce style de récit. Ce n’est pas le cas, c’est un récit tout en pudeur et en retenue.

La construction de ce livre m’a rappelé le  conte musical « Pantin, Pantine » que j’écoutais enfant. On commence par l’espoir, l’espoir de la réeducation, du soin, pour découvrir, au fil des pages, la raison de sa présence en rééducation. Heureusement … Ce récit se finit mieux que le conte! (chanson « Et zut! Et crotte! à 39’52 » particulièrement…)

J’ai aussi aimé l’évolution de l’auteur et la positivité qu’il garde malgré les épreuves. Il tire les leçons de ce qui lui arrive et se reconstruit avec ses nouveaux paramètres, avec beaucoup de courage!

En conclusion, je vous conseille ce roman, pour le beau message d’espoir et de vie qu’il apporte. Une ode à la vie et au bonheur malgré les épreuves.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Marche après marche, lutter pour revivre – Geoffrey Agostiniano

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s