Magnus autiste – Enrieth Mark

magnusRésumé de l’éditeur :

Lorsque Fulvia met au monde son troisième fils, elle le prénomme Magnus, « le grand, le glorifié ». Mais Magnus est diagnostiqué « autiste asperger ». Cela influence l’histoire de sa famille. Ses parents et ses deux frères vont voir leurs trajectoires de vie métamorphosées, par l’arrivée de ce petit être lunatique, qui leur révèle des horizons insoupçonnés. Finalement, Magnus fait de son étrangeté, le ciment qui unit cette famille.
La force de Magnus est de vouloir se faire aimer.
Grâce à un Docteur atypique, le Professeur Doctorow, Magnus apprend à communiquer avec une élégance particulière : il devient un adolescent brillant que nous suivons dans ses réussites scolaires où il déploie des stratégies toujours renouvelées pour atteindre ses buts. Puis, l’informatique, les langues étrangères, l’instruction des procès, rien ne semble lui résister, comme si son nom le prédestinait au succès.
Mais Magnus peut-il vraiment vivre comme une personne ordinaire? Avoir une famille aimante et un métier prestigieux suffit-il à donner du sens à votre vie d’adulte handicapé dans la société troublée du XXIème siècle? Magnus s’interroge et rencontre une jeune fille neurotypique, c’est-à-dire « normale », qui n’a pas eu la chance de naître au bon moment et au bon endroit. Adoptée tardivement, elle se sent étrangère dans ce monde. Elle part avec Magnus, pour un voyage aux confins des terres connues, pour se trouver sur une île…

Mon avis :

J’ai choisi ce livre pour le thème de l’autisme qui m’intéresse plus particulièrement.

J’avoue avoir été plutôt déçue de ce récit. Je ne suis pas du tout rentrée dans l’histoire. J’ai trouvé l’histoire trop brouillonne avec 2 parties très déconnectée l’une de l’autre. En effet, à part Magnus, le personnage principal, le lien entre l’autisme n’est plus là du tout dans la seconde partie, il aurait quasiment fallu faire un deuxième livre à mon sens.

Enfin, j’ai trouvé que le vocabulaire utilisé n’était pas adapté au récit. Le choix du vocabulaire est souvent trop complexe ce qui alourdi beaucoup la lecture sans que ça apporte un intérêt au récit.

Bref, un livre vraiment pas fou que je ne vous conseille pas. Il y a mieux à lire.

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s