Manifeste contre le gaspillage – Arash Derambarsh

manifesteUne fois de plus, j’ai découvert ce livre par NetGalley.

Résumé de l’éditeur :

« À 20 ans, j’ai eu faim et honte de le dire. Il n’est pas simple, dans une société où l’image importe tant, d’avouer qu’on ne gagne pas beaucoup d’argent. À compter de ce jour, le combat contre le gaspillage alimentaire est devenu ma priorité. Comment tolérer cette aberration en bas de chez nous : des kilos de nourriture mis à la poubelle par les supermarchés, à deux pas des SDF qui peinent à se nourrir et dorment dans la rue ? Avec l’aide de bénévoles et d’amis de ma ville, avec aussi le soutien de personnalités, j’ai initié une vaste mobilisation et réussi à faire plier la grande distribution : le 21 mai 2015, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité un amendement obligeant les grandes surfaces à distribuer leurs invendus à l’association de leur choix. Le Conseil constitutionnel l’a invalidé pour un motif de procédure, mais une nouvelle proposition de loi a immédiatement été redéposée, et elle sera votée très bientôt. Nos efforts ont aussi permis le vote d’un amendement au Parlement européen le 9 juillet.À la fois récit de cette action collective et guide pratique, ce manifeste prouve qu’il est facile de cesser de gaspiller : en n’achetant que le nécessaire, en faisant ses achats dans le bon ordre, en comprenant mieux l’étiquetage et les dates de péremption, en apprenant à accommoder les restes, mais aussi en veillant à économiser l’eau et l’énergie.Parce que chacun peut contribuer à faire reculer la faim dans notre pays et dans le monde. »

Mon avis :

J’ai choisi ce livre pour son thème : La lutte contre le gaspillage, avec des réponses concrètes. C’est en fait un tout petit guide puisqu’il fait seulement 65 pages en livre numérique. Il va à l’essentiel et est écrit de manière très simple et fluide. J’ai trouvé la première partie intéressante quoi qu’un peu ennuyeuse, car portant sur l’engagement politique de l’auteur et les lois sur le gaspillage (je ne suis pas une adepte de la politique…), mais j’ai beaucoup apprécié la seconde partie. Elle est vraiment pratique avec des exemples simples et facilement réalisable pour que l’on puisse, chacun à notre échelle, lutter contre le gaspillage. Si certaines choses sont assez bateaux et des redites, j’ai découvert quelques petites astuces plutôt sympa et bien pensés. C’est un livre que je n’hésiterai pas à refeuilleter de temps en temps afin de piocher de nouvelles idées.

Un document a laisser traîner un peu partout pour que chacun s’en inspire et face sa part!

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s