La muraille de lave – Arnaldur Indridason

la muraille de laveRésumé de l’éditeur :

La Muraille de lave à laquelle fait allusion le titre est une falaise de basalte au pied de laquelle un tourbillon violent engloutit toutes les embarcations qui s’approchent, c’est aussi le surnom qui a été donné au siège social d’une grande banque, à l’architecture sombre et aux pratiques discutables.
Le commissaire Erlendur est parti en vacances sur les lieux de son enfance et il a disparu, mais son équipe continue à travailler. Tandis que Elinborg, la fine cuisinière, s’occupe d’une affaire de viol (La Rivière noire), Sigurdur Oli, le moderne formé aux États-Unis, reconnaît par hasard dans la rue l’un des témoins de l’affaire de pédophilie en partie résolue dans La Voix. Ce même jour, un ami lui demande d’aider un couple de cadres qui, pratiquant l’échangisme, fait l’objet d’un chantage. Troublé par ses problèmes de nouveau divorcé, Sigurdur Oli va cependant aller jusqu’au bout d’une histoire qui lui révèle la cupidité qui s’est emparée de la société islandaise avec l’expansion mondiale des modèles financiers.
Commencé comme un polar classique, La Muraille de lave tisse les trames de plusieurs affaires et entraîne le lecteur dans les tourbillons de la perte de critères moraux et de l’impudeur de l’amour de l’argent.

Mon avis :

Je ne connaissais pas cet auteur que j’ai découvert en cherchant un auteur pour le challenge ABC auquel je participe (oui, vous en connaissez beaucoup des auteurs qui commencent par I vous?). J’ai donc lu ce roman policier sans savoir à quoi m’attendre n’en ayant jamais entendu parlé auparavant … J’avoue que je suis assez mitigée! Il y’a différentes enquêtes en parallèle de l’enquête principale, ce qui m’a plu et jusqu’à la fin, on ne sait pas qui est le coupable! Rien de pire qu’un roman où on devine la fin dès les premières pages! Par contre, c’est un livre que j’ai trouvé un peu long, où on s’ennuie à certains moments! J’ai aussi eu du mal à me repérer dans les personnages, n’étant pas familière des noms islandais, je les ai mélangés pendant un bon moment!

En résumé, ce livre n’est pas mal mais sans plus!

Du même auteur :

Opération Napoléon

Challenge ABC

Publicités

3 réflexions sur “La muraille de lave – Arnaldur Indridason

  1. melia06 dit :

    J’avais lu La rivière noire de cet auteur, et comme toi j’ai été assez déçue, rien d’extraordinaire !! Mais on m’a conseillé de lire les enquêtes lorsque c’est Erlendur l’enquêteur, apparemment c’est mieux.

    J'aime

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s