« Moi, Armand, né sourd et muet … » – Armand Pelletier et Yves Delaporte

moi armandRésumé :

Né dans une période sombre de l’histoire des sourds, Armand, menuisier bressan, aujourd’hui père de quatre enfants sourds et grand-père de sept petits-enfants sourds, construit une vie d’homme libre. Ce récit s’inscrit dans un tragique destin : en 1880, charité chrétienne et science se sont liguées pour interdire aux sourds leur langue. L’ombre de ce crime s’étend sur la majeure partie du siècle suivant. Pendant cent années s’accumulent les preuves de leur infériorité linguistique. Infériorité anthropologiquement fausse. Les signes qu’ils continuent, envers et contre tout, à se transmettre sont décrits comme pauvres, ambigus, incapables d’abstraction. Ce qui linguistiquement est absurde. La pensée scientifique devient paranoïaque. Au nom de la science, un terrifiant obscurantisme a nié leur humanité et a prétendu résoudre la question par la chirurgie. « Que fait donc la science aux hommes ? » s’est exclamé un sourd-muet : c’est à une réflexion critique sur la raison scientifique qu’est aussi convié le lecteur.

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s