Paroles de gosses – William Leymergie

paroles de gossesRésumé :
Ils ont entre 10 et 13 ans, et des avis sur tout. La politique, l’amour, la guerre, le racisme, le Sida, le futur… rien ne leur échappe.
Malicieux ou sérieux, passionnés ou moqueurs, naïfs ou lucides, ils commentent l’actualité et livrent sans détour leur vision de la société.
Recueillies par William Leymergie, dans son émission Fréquence Mômes sur France Inter, des « Paroles de gosses » décapantes, amusantes, déroutantes, surprenantes. Un livre plein de tendresse, qui illustre le fameux dicton : « La vérité sort toujours de la bouche des enfants ».

Extraits :

p.14 : « Les filles, il y’en a qui sont jolies et j’ai très peur que si elles travaillent trop, elles deviennent moches de fatigue. (Serge, 11 ans) »

p.24 : « Pour être bon en classe il faut avoir un cerveau qui est à l’aise dans son corps, alors il doit faire un peu de gym. (Aurélien, 11 ans) »

p.36 : « Les grands-parets ils sont de l’époque en noir et gris come dans les films, et parfois il sont tristes, heureusement ils ont des petits enfants en couleur qui ont le téléphone. (Jean Ralph, 11 ans) »

p.36 :  » Il y’a les enfants gâtés, les papas gâteaux et les pépés gateux. Quand ils sont dans la même famille, c’est le bordel! (Jérémie 12 ans 1/2) »

p.43 : « Moi je préfère avoir un bleu sur la figure, qu’un bleu sur le coeur parce que celui du coeur, il est plus difficile à soigner. (Bertille 11 ans et 1/2) »

p.59 : « Faire plus d’enfants, ça veut dir eplus d’artistes, d’écrivains, de sportifs, de chercheurs … et plus de tarés aussi. (Antoine, 12 ans) »

p.59 : « Les enfants ça coûte de l’argent, mais ça rapporte du bonheur … quand on veut. (Alonso, 12 ans) »

p.76 : « Le plus dangereux pour les enfants c’est parfois les parents; t’as qu’à voir Jordi. Quand il sera grand il demandera a être orphelin. (Samuel, 12 ans) »

p.207 : « Même mes parents faisaient des grêves quand ils étaient étudiants. Je me demande si c’est pas obligatoire. (Sylvain, 12 ans 1/2) »

p. 238 : « ça doit être terrible d’être englouti sous la lave. Tout d’un coup tu deviens nain de jardin. »

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s