Entre Dieu et moi, c’est fini – Katarina Mazetti

Entre DieuRésumé :

Linnea a seize ans, plein de complexes, et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête. La seule qui la comprenait, c’était Pia. Sa meilleure amie, son amie pour la vie. Enfin, pour cent vingt jours, « sans compter les week-ends », Linnea a fait le calcul une fois. Puisque Pia est morte. Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, de Markus, le beau gosse dont toutes les filles rêvent, du prof de bio qui devait se faire interner mais qui au lieu de ça harcèle la classe entière, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui a une liaison tumultueuse. Et de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie « croire en Dieu »?

Car ce n’est pas exactement la même chose que le père Noël. Comment le trouver ? C’est-à-dire où le chercher et comment le reconnaître ? Une chose est sûre, ce n’est pas la peine de compter sur Dieu pour résoudre les équations du second degré. Alors est-ce que ça vaut vraiment la peine d’en parler ? Un jour pourtant, Pia se jette sous un train. Évidemment Linnea se demande comment elle s’est débrouillée pour ne s’apercevoir de rien. Mais bon, c’est aussi un peu la faute de Pia, elle aurait peut-être pu commencer par se confier à elle, non ? Elles étaient amies quand même. Heureusement, il y a le mur du dressing de sa grand-mère. Avec une tapisserie orange et kaki pleine de motifs géométriques. On y trouve toujours quelque chose de nouveau quand on le fixe un moment en pensant à autre chose. L’avantage d’un mur, c’est qu’on peut tout lui confier. Il a le temps, il recueille les plaintes, les accès de colère, et ne hoche pas la tête en faisant semblant de comprendre. C’est parfait pour oublier. Puisque comme dit la grand-mère de Linnea, « pour pouvoir oublier quelque chose, il faut d’abord bien s’en souvenir ». Alors Linnea se souvient, de Pia, de leur rencontre, de leur amitié. Et elle raconte tout ça à son mur, avec une bonne dose d’humour et d’auto-dérision.

Du même auteur :

Le mec de la tombe d’à côté

Ma vie de pingouin

Publicités

2 réflexions sur “Entre Dieu et moi, c’est fini – Katarina Mazetti

  1. J’ai lu plusieurs livres de cette auteure, et je trouvais que les histoires se ressemblaient, toujours avec des couples improbables, des gens super opposés qui finissaient ensemble. Là ça a l’air différent, alors pourquoi pas… A voir. 🙂

    J'aime

    • J’avoue ne plus trop m’en rappeler, je l’ai lu il y a une éternité!
      Je viens d’emprunter un autre livre d’elle « Ma vie de pingouin », je verrai bien ce que ça donne …

      J'aime

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s